Placeholder Image

Projet: Romaine 2 : Travaux correctifs aux parois rocheuses

Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture
Placeholder Picture

Romaine 2 : Travaux correctifs aux parois rocheuses

Cordaltec a été mandaté par Dynamitage TCG, une filiale du Groupe Gilbert, pour réaliser divers travaux en appui sur cordes sur les routes et les ouvrages de la centrale Romaine 2. Les travaux se sont déroulés d’août à novembre 2015 et ont nécessité 6 travailleurs-cordistes.

La première partie du mandant consistait à réaliser de l’écaillage de la coupe de roc sur la route principale nommé le canyon du PK48 qui atteint une hauteur de plus de 30 mètres et une longueur de 3 km. En descente sur cordes verticales, les cordistes utilisant des barres à écailler, ont délogé les masses de roc instables susceptibles de tomber sur la route. Pour déloger les blocs plus imposants, ciblés par l’ingénieur géologue d’Hydro-Québec responsable du projet, des coussins pneumatiques de levage ont été utilisés. En gonflant ces coussins préalablement installés dans les fissures, la poussée générée de plus de 60 tonnes, ont permis l’enlèvement de blocs de dimensions significatives.

Après les travaux d’écaillage des parois verticales, nous avons procédé au nettoyage des banquettes en retirant toutes pierres accumulées sur ces dernières afin d’éviter encore une fois, qu’elles ne tombent sur la chaussée plus bas.
La seconde partie du mandat fut d’effectuer des travaux de forage pour l’installation de boulons d’ancrage à coquille expansible et scellé au coulis cimentaire de 3 et de 6 m de longueur.

La dernière partie de ce contrat consistait à procéder à la purge du treillis de protection installé sur les parois au-dessus du bâtiment de commande de la centrale Romaine 2. Plus spécifiquement, nous devions retirer les accumulations de pierres lâches dans le treillis sur une hauteur de 50 mètres et de plus de 150 mètres de longueur. Par la suite, des épingles d’une longueur de 600 mm ont été installées afin de solidifier le treillis.